Geekz news


Poster un commentaire

Curiosity se prépare sur Mars

 Curiosity devait effectuer ses premiers tours de roue sur Mars mercredi, un peu plus de deux semaines après son arrivée sur la planète Rouge pour déterminer si la vie a pu y exister. La NASA affirme que son capteur de vent endommagé ne met pas en péril sa mission.

Le robot de la taille d’une voiture de ville devait avancer d’environ 3 mètres, virer sur la droite puis reculer et se garer un peu à gauche de son emplacement de départ, selon Mike Watkins, directeur de mission au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de l’agence spatiale américaine à Pasadena, en Californie. « On va certainement voir des marques de roue. »

Les ingénieurs du JPL ont réussi à tourner quatre des six roues de Curiosity cette semaine pour vérifier le pilotage, a-t-il précisé. Quand les fonctions du robot auront été testées, Curiosity pourra parcourir des dizaines de mètres par jour autour du cratère où il s’est posé le 5 août.

Les scientifiques continuent par ailleurs à tester et calibrer le bras de 2,10m du robot, équipé notamment d’outils pour le forage, d’une pelle, d’un spectromètre et d’une caméra, afin de préparer le recueil des premiers échantillons du sol. Cela permettra peut-être de dire si l’environnement de la planète Rouge a été favorable à la vie microbienne.

Curiosity n’est pas arrivé indemne sur Mars: les chercheurs ont découvert que l’un de ses capteurs de vent était endommagé, peut-être par des cailloux projetés pendant la descente du véhicule, selon Ashwin Vasavada, responsable-adjoint scientifique du projet.

Un second capteur reste opérationnel, ce qui devrait suffire, mais les scientifiques devront peut-être « travailler un peu plus dur » pour déterminer la vitesse et la direction du vent, facteurs importants pour déterminer quand Curiosity peut se déplacer. « Mais nous pensons que nous pouvons nous débrouiller », a-t-il ajouté.